Qu’est-ce-que le marketing d’influence ?

Aujourd’hui, plus d’un tiers de la population mondiale est présente sur les réseaux sociaux. Le nombre d’utilisateurs actifs est sans cesse en augmentation. Les stratégies de communication via les réseaux sociaux sont donc de plus en plus populaires mais surtout de plus en plus efficaces et agressives.

Le marketing d’influence est une stratégie de communication basée sur la diffusion de l’information par le biais de personnes influentes sur le web et sur les réseaux sociaux. Cette stratégie s’appuie complètement sur la croissance des réseaux sociaux.

Des spécialistes social media comme Cyril Attias donnent d’ailleurs une définition sans équivoque du marketing d’influence qu’il caractérise d’”écosystème qui permet d’être visible et de vendre”

En effet, le marketing d’influence représentera entre 5 et 10 milliards de dollars d’ici 5 ans. Par conséquent, il générera deux fois plus de ventes que l’exposition publicitaire achetée par les marques. Les clients acquis par ce biais ont un taux de rétention de 37%.

Le développement des influenceurs sur les réseaux sociaux

L’influenceur n’a pas fondamentalement de diplôme particulier. Il peut être est un individu “lambda” issu de la société civile, il peut être diplômé ou travailler dans des domaines divers et variés. Par ailleurs, nombreux sont les influenceurs qui n’ont pas terminé leurs études, certains commencent très jeunes (moins de 18 ans). Ce sont des créateurs de tendances en ligne, ils ont bien souvent un domaine d’expertise : beauté, mode, sport, cuisine, jeux vidéos…

L’influenceur est un créateur de contenu digital et audiovisuel. Il doit publier ce contenu au quotidien. Ce qui nécessite un certain investissement personnel. Mais s’il s’investit suffisamment, l’influenceur peut avoir un réel impact positif sur la visibilité et la notoriété d’une marque grâce à sa a une forte audience, à la fidélité de sa communauté qui le relaie sur les réseaux sociaux. Comme les Community Managers ou les publicitaires, il est aussi rémunéré pour son travail. Cependant, il n’est pas professionnellement engagé envers une marque. Il effectue des partenariats avec les marques afin de promouvoir, tester et donner son avis sur des produits de manière libre.

Grâce à leur notoriété grandissante, les influenceurs ont la capacité de diriger l’opinion et la perception de leurs followers afin d’avoir une influence d’achat auprès de leur communauté. Ces communautés se retrouvent notamment sur les blogs, Instagram, Snapchat et Youtube. Certains influenceurs sont présents sur plusieurs plateforme à la fois. Cela a pour conséquence d’augmenter leur potentiel d’influence.

Cette stratégie de communication par le biais d’influenceurs est de plus en plus populaire chez les marques car elle est très efficace chez les publics les plus jeunes et peu coûteuse.

Ces influenceurs du web peuvent également être des célébrités, des égéries ou des ambassadeurs. Ces statuts sont d’autant plus rentables pour les marques car ils bénéficient d’une audience plus importante et plus fidèle grâce à leur image “prestigieuse”. C’est ainsi que se construit la “Pyramide de l’influence” : Les VIP, célébrités, égéries, au sommet de la pyramide. Les ambassadeurs arrivent en seconde position puisqu’ils ont pour mission principale de “vendre une marque” qu’ils représentent. Puis, les influenceurs composés à la base d’individus lambdas. Cette catégorie est en pleine expansion puisqu’ils reconnectent l’humain à la dimension publicitaire. Enfin, les amplificateurs sont les individus qui reprennent et relaient les catégories supérieures, ils ont une influence moindre.

Le déclin de la publicité télévisuelle et print au profit du marketing d’influence

Le digital est devenu nécessaire pour les marques. En effet, ces dernières sont de plus en plus conscientes que l’utilisation d’internet est déterminante pour leur notoriété. Le marketing d’influence a des avantages et des bénéfices sont très singuliers et permettent notamment aux marques de se différencier sur le web et d’acquérir une audience plus qualitative que quantitative.

Les avantages du marketing d’influence par rapport à la publicité classique sont multiples. Le marketing d’influence bénéficie tout d’abord d’un meilleur ciblage car les influenceurs connaissent leurs communautés et sont capables de créer un contenu attrayant pour elles.  D’un point de vue financier, faire appel à un influenceur est nettement moins onéreux. De plus, le retour sur investissement est plus facilement mesurable et le taux de déperdition (prospects perdus sur le parcours de conversation) est faible. D’un point de vue technique, le marketing d’influence permet d’améliorer le référencement naturel d’un site web via les mentions et le nombre de liens. Enfin, les marques utilisant le marketing d’influence gagnent en crédibilité puisque l’audience, certes plus faible que celle de certains médias, est beaucoup plus ciblée et qualitative. Elle agit en affinité avec l’influenceur. Les messages provenant des influenceurs semblent toujours plus authentiques qu’une campagne de publicité télévisuelle. Les influenceurs sont des sources d’informations uniques dont la légitimité dépasse celle des médias traditionnels.

Un autre point positif concernant le marketing d’influence est qu’il bénéficie de nombreuses techniques pour promouvoir des produits ou des services parmi lesquels : La sponsorisation, le placement de produit, l’unboxing, le takeover (donner le contrôle d’un compte entreprise ou d’une marque à un influenceur), le buzzkit (L’entreprise fait la promotion de son nouveau produit en l’envoyant à un influenceur), le blog voyage (certains tour opérateurs ont recours à ce type d’influenceurs pour promouvoir leurs produits).

Cependant, les grandes marques auront toujours le luxe de pouvoir se payer des campagnes de pub télévisuelles ou print afin d’atteindre les potentiels clients de manière optimale. Mais en parallèle elles se développent sur le web pour augmenter leur audience en utilisant notamment les influenceurs les plus célèbres.

Nadia Soulé

Attachée de presse et ambassadrice Cybelimage

Passionnée de politique et de littérature, Nadia prépare un Master Community Management à l’INSEEC de Bordeaux. Avec une vocation évidente pour la rédaction, elle a déjà prêté sa plume au journal Bordeaux Gazette et au service des relations publiques de la Commune de Bègles. Blogueuse et sensible à l’actualité sociétale, Nadia écrit pour son blog : A la page.